Site de Roger Dadoun Publications, articles, livres …

payday loans
payday loans

avril 8, 2007

Le Congrés Wilhelm Reich

Filed under: Auteurs,Wilhelm Reich — Roger Dadoun @ 8:20

Le cinquantième anniversaire de la mort du médecin, penseur et psychanalyste Wilhelm Reich, le 3 novembre 1957 au pénitencier de Lewisburg, Pennsylvanie, donne lieu à une grande exposition organisée par le Musée Juif de Vienne, sous le titre « Sexe, Politique, Energie ». Inaugurée dans la capitale autrichienne en novembre 2007, elle sera présentée aux Etats-Unis et dans divers autres pays.

J’organise à cette occasion un Congrès W.R., qui se tiendra à Paris le vendredi 25 mai 2007, à la Maison de l’Amérique latine (Paris). Son objectif, scientifique et anthropologique, est de reprendre, revaloriser, vérifier et si possible approfondir les remarquables intuitions et recherches d’un créateur qui a couvert tout le champ de la réalité humaine (médecine, psychologie, politique, religion, cosmologie).

Penseur bergsonien

Anna Freud disait de Reich qu’il était « la meilleure tête de la psychanalyse ». Mais Reich fut bien plus qu’une meilleure, « forte tête » de « la révolution freudienne ». Les activités et recherches de Reich, considérant l’être humain comme entité biologique, psychique, social et « naturel », vont de la structure la plus intime de la cellule (La Biopathie du cancer) à la formation des galaxies (La superposition cosmique), en passant par l’anthropologie (L’irruption de la morale sexuelle, L’éther, dieu et le diable, Le meurtre du christ) et la politique (La psychologie de masse du fascisme, La révolution sexuelle, Les hommes dans l’Etat). Les concepts-clés de ses textes : cuirasse caractérielle, puissance orgastique, économie libidinale, démocratie du travail, et diverses notions qu’il a forgées, telles que higs, modjus, orgone, dor, végétothérapie, seront au centre du Congrès.
Au principe de cette pluralité d’approches – l’adhésion de Reich à la philosophie de Bergson. Etudiant en médecine, il se proclame « fou bergsonien », et s’efforce de donner au vitalisme du penseur français, qui a fait passer dans la philosophie moderne un puissant et allègre souffle de vie l’appui à la fois de la biologie, de la psychanalyse et de la sociologie. Il s’opposera ainsi à la théorie de la pulsion de mort élaborée et défendue par Freud, et préférera parler de « répression » (sociale) plutôt que de « refoulement » (inconscient).


Vie et sexualité

Le domaine étroitement associé au mécanisme de la vie est bien celui, universel et omniprésent, de la sexualité, perpétuation du vivant. Reich se rallie d’emblée aux conceptions d’un Freud qui, tenant la sexualité pour l’assise même de la structure humaine, se voit qualifié de « pansexualiste ». Dans sa construction d’une « économie libidinale », organisation de la psyché fondée sur l’énergie sexuelle ou libido, Reich souligne les liens étroits et structurels existant entre processus biologiques et expressions affectives et intellectuelles. Dans son premier grand ouvrage, La fonction de l’orgasme (1926), il montre, sur la base d’observations précises, comment l’énergie vitale qu’il nomme « puissance orgastique » s’exprime dans une génitalité gratifiante. « La formule de l’orgasme (tension-charge-décharge-détente), écrit-il, se présente comme la formule essentielle de la vie. »

Sa pratique et ses responsabilités de clinicien, dans les consultations, cliniques et dispensaires qu’il a créés et dirigés à Vienne puis à Berlin avec l’appui de médecins et analystes d’avant-garde le conduisent à explorer les multiples perturbations (obsessions, névroses, psychoses) qui affectent ou dépendent des comportements sexuels. Il insiste avec force sur la manière dont ces derniers sont conditionnés et imposés par les normes et modèles culturels.
Ces troubles prennent corps, littéralement, dans le caractère, en ses modalités à la fois psychologiques (impulsivité, rigidité, hystérie, déplacements de la libido, etc.) et organiques (cuirasse musculaire, phénomènes neuro-végétatifs, expressions posturales). Son ouvrage de 1933, L’analyse caractérielle, avec sa magistrale description de la « cuirasse caractérielle » somatique et psychique et ses portraits de structures caractérielles typiques – génitale, névrosée, impulsive, masochiste, etc.-, demeure une référence incontournable pour toute approche psychologique et clinique.

Biopathies et cancer

Reich nomme « biopathies » les troubles graves qui affectent l’être humain : atteintes à la dynamique même de la vie, attaque du protoplasme vivant dans son fonctionnement élémentaire. Ce dysfonctionnement de base se traduit par toutes sortes de perturbations d’ordre trophique, énergétique, respiratoire, circulatoire ou autre, au niveau des tissus et cellules, où s’inscrivent freinages, blocages ou « stases libidinales ».
Ces perturbations produisent à la longue des lésions organiques, sous forme des maladies que nous connaissons et qui ne sont, selon Reich, que la phase terminale d’un processus obscur agissant souvent dans la très longue durée.
Sont qualifiés de « biopathies » non seulement les pathologies organiques graves, telles que cancers et affections cardio-vasculaires, mais aussi les psychoses, le crime, le suicide, l’alcoolisme (entreraient aisément dans cette large nosographie des activités telles que terrorisme, drogue, tabagisme, automobilisme, etc.). Dans toutes ces formations morbides, Reich met systématiquement en avant la dimension anthropologique ou socio-politique.

Biopathie typique de l’époque, le cancer est étudié par Reich à l’aide d’expériences (sur des souris) et de tests sanguins ; mais, précise-t-il dans La Biopathie du cancer, 1948, il ne prétend nullement proposé une méthode de guérison. Tout au plus tente-t-il de cerner quelques mécanismes cellulaires, appréhender l’organisme comme totalité (approche holistique) et relever les implications sociales (approche politique).
Son effort pour articuler les différents facteurs en jeu le conduit à élaborer l’hypothèse d’une modalité essentielle d’énergie de vie non réductible aux énergies connues (électrique, magnétique, nucléaire, etc.), qu’il baptise « Orgone », et qui irrigue les structures fines de la matière organique tout en étant omniprésente dans l’univers.

Contre le fascisme

Après un séjour en Suisse pour une affection tuberculeuse (1927), Reich se lance à fond dans la bataille politique, aux côtés de mouvements réformistes, dans le domaine du féminisme, de l’éducation et de la sexualité. Il organise des consultations, donne des conférences, rédige des brochures, participe aux manifestations ; il publie Matérialisme dialectique et psychanalyse, 1929, Quand votre enfant pose des questions, La lutte sexuelle des jeunes, 1931. Il anime avec pugnacité l’Association allemande pour une politique sexuelle prolétarienne, ou Sexpol (1931), forte de plusieurs milliers de membres.
Il s’engage dans une lutte sans réserve contre le nazisme, dont il démasque les racines émotionnelles et libidinales. Il publie en 1933 Psychologie de masse du fascisme, où il démonte les mécanismes psychologiques et idéologiques du « viol des foules », lisible dans Mein Kampf. Hitler parvenu au pouvoir, Reich est obligé de fuir. Il se rend d’abord au Danemark, puis en Suède et enfin en Norvège (1934). Intense activité : il fonde l’Institut de recherches biologiques d’économie sexuelle, développe et enseigne sa technique thérapeutique, à la fois psychique et somatique, la végétothérapie (nommé ainsi en raison du rôle crucial attribué au système neuro-végétatif) ; en physique, il avance l’hypothèse d’unités d’énergie d’orgone baptisées « Bions ». Ses positions politiques, psychanalytiques et scientifiques suscitent une campagne de calomnies menée par des savants et journalistes, qui le traitent de « charlatan », « psychopathe », « pornographe juif ».
Menaces et attaques haineuses le contraignent à quitter le pays, et il accepte avec joie la proposition du Dr Theodore Wolfe de se rendre aux Etats-Unis, pour y poursuivre sa recherche et sa pratique.

Orgonon-sur-Maine

Reich débarque à New York en 1939. Il occupe une chaire à la New School for Social Research. où il enseigne la végétothérapie caractéro-analytique. Il loue un chalet dans l’Etat du Maine, près de Rangeley, qu’il aménage en centre de recherches orgonomiques. Ses revenus personnels – pratique clinique et droits d’auteur – lui permettent d’acquérir un terrain sur lequel il édifie laboratoires et salles de travail ; il baptise ce vaste domaine « Orgonon », et envisage d’y installer hôpital, maternité (il créera en 1950 l’Orgonomic Infant Research Center), observatoire et centres d’études. En 1941, il a un long entretien à Princeton avec Einstein, sur le thème de l’orgone. Reich a fabriqué un « accumulateur d’orgone », caisson censé retenir l’orgone atmosphérique et renforcer les défenses organiques. Sa correspondance avec le physicien paraîtra en 1953 sous le titre L’Affaire Einstein.
Reich reprend ses œuvres antérieures pour les publier en anglais ; il y exprime sa farouche opposition au communisme, « fascisme rouge ». Ses travaux et sa renommée attisent la convoitise des médias. Le Harper’s Magazine sort en 1947 un reportage sur Orgonon intitulé: « le culte du sexe et de l’anarchie. » Rumeurs et dénonciations hystériques se multiplient. La F.D.A. et le F.B.I s’en mêlent, puis la justice. Sommé de répondre aux injonctions des magistrats, il refuse, arguant du caractère strictement scientifique de son travail. Après son étonnante expédition dans l’Arizona en 1955 avec femme, enfants et amis, intitulée Orop-Desert, où il parvient à faire pleuvoir à l’aide de son cloudbuster (briseur de nuages), un procès pour outrage à la cour le condamne à deux ans de prison. Incarcéré le 12 mars 1957, il meurt le 3 novembre au pénitencier de Lewisburg. Auparavant, il aura vu les autorités détruire du matériel saisi à Orgonon, et ses ouvrages, revues et publications brûlés le 23 août 1956 à New York. A cet immense penseur, notre Congrès WR du 25 mai 2007 à Paris rendra un juste hommage.

Maison de l’Amérique latine, 217 boulevard Saint-Germain 75007 PARIS.

9 Comments »

  1. DES ABRUTIS TOTALEMENT PSYCHOTIQUES ASSOCIENT ACTUELLEMENT LE NOM DE WILHELM REICH, ancien camarade du parti
    communiste à leur délire mystique en pourchassant des prétendus extra terrestres avec des cloudbusters en cuivre
    braqués vers le ciel!!!

    CELA N’EST PAS DE NATURE A FAIRE ENFIN RECONNAITRE LA VALIDITE DES DECOUVERTES FONDAMENTALES DE CE SAVANT QUE
    LES ADEPTES DU MATERIALISME VULGAIRE AURONT VITE FAIT DE COMPARER A CES PSYCHOPATHES.

    C’est faire un peu vite abstraction que si REICH A PRIS SES DISTANCES AVEC LE PARTI COMMUNISTE, ses travaux ne se sont jamais écartés du matérialisme dialectique le plus absolu.

    SES TRAVAUX N’ONT JAMAIS DEVIE D’UN POUCE D’une ligne rigoureusement SCIENTIFIQUE!!!

    Commentaire by PAFUMI SYLVAIN — mai 11, 2008 @ 5:50

  2. CEUX QUI PENSENT QUE REICH ETAIT UN CHARLATAN SOUS PRETEXTE QUE L’energie d’ORGONE CONTREDISAIT LA DEUXIEME LOI
    DE LA THERMODYNAMIQUE, ce qu’EINSTEIN LUI-MEME AVAIT RECONNU COMME TROUBLANT, FERAIENT MIEUX DE REMETTRE LEUR
    PROPRE MODELE SCIENTIFIQUE EN QUESTION PLUTOT QUE DE NIER DES FAITS EVIDENTS!

    LE MODELE MECANISTE BASE SUR L’ATOME A VECU; ce fut un modèle brillant qui a porté la science très loin, mais la découverte de l’énergie d’orgone le rend définitivement caduque!

    LOIN DE FAIRE LE JEU DES MYSTIQUES, l’ORGONE DEMASQUE LES GOUROUS DE TOUT POIL, a la manière dont ont été démasqués
    des colons pris autrefois pour des Dieux par des populations indigènes qui ne comprenaient pas pourquoi la lumière
    du soleil pouvaient jaillir d’une lampe de poche!

    Commentaire by PAFUMI SYLVAIN — mai 11, 2008 @ 6:07

  3. Sylvain Pafumi, tu devrais te calmer au lieu de nous descendre comme tu le fais. Si tu as besoin de te défouler, achète-toi un sac de frappe ok ?

    Tes propos nous montrent au moins très clairement que tu n’as jamais compris l’orgonomie de Wilhelm Reich.

    Un bon conseil pour toi et tes suiveurs :

    LIRE LE LIVRE « COSMIC ORGONE ENGINEERING » DE WILHELM REICH.

    Commentaire by franceorgone — décembre 29, 2008 @ 6:14

  4. O;K. Je m’étais un peu énervé, mais bon!
    J’étais totalement isolé dans mes recherches sur l’orgone ; j’ai accès à Internet, plein d’espoir, je vois que d’autres personnes s’intéressent à l’orgone, et sur qui je tombe ? Des chercheurs qui ont poursuivi les travaux de Reich sur sa lutte contre les biopathies ? Qui ont avancé depuis 1939 ? Qui ont trouvé une alternative aux stéroïdes (grâce aux bienfaits de l’accumulateur d’orgone)pour le plus grand bien du bodybuilding ? Qui ont fait avancer la science dans la lutte contre le vieillissement ?
    Non! Je ne suis tombé que sur des types qui faisaient la chasse aux petits hommes verts! Jugez de ma déception!
    Je ne nie pas absolument la présence d’une autre vie dans d’autres systèmes solaires, mais la théorie du complot est totalement étrangère à ma conception du monde.
    Maintenant, ces modifications de climat par des moyens chimiques représentent un danger certain pour la santé, et vous faites bien de les contrecarrer par l’orgonite. Si vous pensez pouvoir recruter des combattants en leur racontant de belles histoires, pourquoi pas ? Mais j’espère pour votre équilibre mental que vous n’êtes pas vous-même dupes de cette mythologie absurde où les anges affrontent les « forces du mal » etc…
    J’avais pensé qu’il pouvait y avoir danger à utiliser inconsidérément ces chembusters de façon anarchique. Je le pense toujours, mais de toute façon çà ne peut pas être pire que les épandages de produits chimiques, même si ces derniers sont fait dans les meilleures intentions, et sont aux yeux de nos dirigeants un moindre mal pour venir à boût du réchauffement climatique.
    Quant à votre idée que je puisse être un « agent désinformateur » à la solde du gouvernement, çà m’a beaucoup fait rire : j’ai envoyé un email à tous mes amis qui se sont, comme moi, beaucoup amusé de cette interprêtation de mes critiques à votre endroit!
    Allez, sans rancunes!…

    Commentaire by PAFUMI Sylvain — février 16, 2009 @ 9:24

  5. http://fr.mg2.mail.yahoo.com/dc/launch?.gx=1&.rand=3qh0urgt9spm3
    vous pouvez avoir accès à mes discussions sur l’orgone sur le site ci-dessus.

    Commentaire by PAFUMI Sylvain — mars 14, 2009 @ 7:58

  6. Bonjour,
    juste un mot pour vous dire que moi non plus je n’y croyais pas a la nouvelle ordre mondiale dirigé en partie par des équipes scientifique tel HAARP, je suis de nature très septique… Tout comme M. Sylvain probablement.

    Ceci dit, quand on crois en la démarche sientifique, le minimum est de faire soi-même les expériences, avancer des théories diverses et les tester l’une après l’autre. Il faut s’ouvrir au théorie les plus farfelues, comme en philo, il faut tout tester car on ne sait pas d’avance qu’est-ce qui sera concluant. Et même avec un résultat concluant, il faut toujours garder en tête que toute théorie peut être démolie par une autre théorie. Il n’y a pas si longtemps l’homme croyait que la terre était plate, si on avait gardé nos vieilles idées sans chercher plus loin parmis des théories farfelues pour l’époque, on croirait encore aujourd’hui que la terre est plate…

    Si on prends les travaux de Einstein, il croyait avoir trouver LA théorie pour expliquer l’ordre du monde, mais quand il s’est intéréssé au photon, la physique quantique à contredit sa théorie de la physique classique. Mécanique Classique et Mécanique Quantique sont actuellement impossible à marier, et ça fait des décénie que de nombreuses équipes scientique tentent de contourner cette impasse. Encore aujourd’hui, aucune formule mathématique explique la vie (physique et onde) dans son ensemble. Si un de vous a trouver LA formule magique, aller vite l’expliquer au université car ça fait 40 ans qu’ils cherchent cette fameuse théorie. 😉

    Donc pour en revenir au travaux de Reich, je crois sincèrement que c’est pareil. On peut y croire à ces théories, on peut faire nos propre expérience et en tirer nos propres conclusion, mais ce serait anti-productif de nuire à ceux qui expérimente d’autre alternative à ces travaux. Un peu d’ouverture d’esprit svp… Il y a des milliers de théorie en physique quantique, celle de Reich en ai une parmis tant d’autre.

    Perso je vais le tester ce bidule pour rendre les ondes positives, je vais me le faire «home made» et on verra bien si ça donne des résultats. Après tout, je suis du Québec et s’il y a un peuple que les «ricains» veulent contrôler, c’est bien les «fucking french frog» que nous sommes, les irréductibles «Gaulois d’amérique» :-P… Si ça des effets je verrai certainement les fameux hélico militaire voler au dessus de ma maison. Pour moi, ce sera ça la preuve que je recherche…

    Ceci dit, je vous invite à lire le livre Verglas de Normand Lester, même si c’est fictif, reste qu’il a perdu son emploi a Radio Canada à cause de ce livre. Faut croire que ce n’est pas si fictif que ça son histoire… Et comme il a été très actif dans la dénonciation de la magouille contre Sadam et les supposé entrepot d’arme chimique, je crois que c’est un journaliste sur qui l’on peut se fier (dumoins pour sa rigueur journalistique…). Alors si le projet HAARP vous intérèsse, je crois que c’est l’un des livres les plus proche de la réalité qui existe actuellement.

    Et franchement, qu’il y ai ou non magoulle internationale-économique (aujourd’hui je suis plus pour que contre cette théorie car avec la mondialisation des marchés je suis quand même certaine qu’il n’y a pas juste l’économie qui se mondialise… les crises économique aussi se mondialise, le terroriste, la criminalité… logiquement la gouvernance aussi se mondialise lentement mais surement), mais qu’avons-nous à perdre de l’essayer, si ça peut en partie nous rendre moins asservie à cette gouvernance mondiale… Et cesser de croire que cette gouvernance mondiale veut votre bien, si c’était le cas les millards de dollars injecté pour contrer la crise serait donné au peuple, nous serions tous multi-milionaire si c’était le cas. Peuvent qu’ils ne veulent pas qu’on soit libre et autonome, un monde pauvre est un monde asservie. Pour qu’il y a des riches au pouvoir, ça prends des pauvres… 😉

    Si cet outil Orgonite n’est qu’un placebo, reste qu’il y a de nombreuses études qui ont prouvé que les placebo ont souvent plus d’effet positif que les médicaments, alors effet placebo ou non moi j’essaie et j’en tirai mes conclusions…

    Commentaire by Tornade009 — mars 24, 2009 @ 5:04

  7. Alors plutôt que parler dans le vide, quelqu’un qui n’avait pas d’a priori a t’il vraiment réalisé des experiences avec des appareils proposé par Reich et peut il nous donner ces conclusions ?

    Commentaire by Roger dorgane — juillet 6, 2009 @ 12:29

  8. Bonjour,
    pour ma part, après la lecture du bouquin de James Demeo sur l’application pratique des découvertes de Reich, je me suis fabriqué un cataplasme de sable. Il suffit de mettre du sable dans une chaussette et de la faire bouillir 1/4 d’heure dans l’eau, puis la congeler puis la faire bouillir etc. 5 ou 6 fois. Ces actions successive provoquent la décomposition de la matière et favorise la multiplication des bions (voir la biopathie du cancer). L’effet du cataplasme est maintenu même longtemps après l’avoir porté à ébullition. Mon ressenti est net : on ressent l’effet de de l’énergie d’orgone au contact du cataplasme et je dors mieux depuis. A noter que cela soulage le mal de ventre de mes enfants. A tester par vous même 😉

    Commentaire by clerc — octobre 12, 2009 @ 4:50

  9. J’utilise pour ma part des cataplasmes d’argile. Je le faisais avant même de connaître l’existence de l’énergie d’orgone, sur les conseils de Raymond Dextreit, un naturopathe, dont les idées ont été vulgarisés par Rika Zaraï (qui d’ailleurs a nommé ses sources).
    Quelques années plus tard, j’ai lu un article dans « Sciences Orgonomiques » sur les bions d’argile, et j’ai eu l’explication scientifique des vertus curatives de l’argile.

    Commentaire by Sylvain Pafumi — novembre 15, 2011 @ 8:54

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URL

Écrire un commentaire

*

Powered by WordPress